Ouest Immobilier Maison Consommation énergétique d’une VMC : un facteur déterminant pour votre confort

Consommation énergétique d’une VMC : un facteur déterminant pour votre confort

Consommation énergétique d’une VMC : un facteur déterminant pour votre confort post thumbnail image

La ventilation mécanique contrôlée, communément appelée VMC, est un dispositif essentiel dans les habitations modernes. Elle permet de renouveler et d’évacuer l’air vicié tout en assurant une atmosphère saine et agréable au sein du logement. Cependant, la question de sa consommation énergétique se pose, car il en existe plusieurs modèles avec des performances différentes.

Quelle est donc la consommation énergétique d’une VMC ? Nous vous proposons de découvrir les types de systèmes de ventilation disponibles sur le marché, leurs spécificités en termes de rendement et de puissance, ainsi que les conseils pour faire un choix judicieux.

Les différents modèles

VMC simple flux

Le système de ventilation mécanique simple flux est le modèle standard et le plus répandu dans les habitations. Il fonctionne grâce à un ventilateur qui extrait l’air pollué des pièces humides (cuisine, salle de bain) et le rejette à l’extérieur, créant ainsi une légère dépression qui favorise l’entrée d’air frais par des aérations situées dans les pièces principales (salon, chambre). La consommation d’énergie liée à cette technologie peut varier selon la qualité du moteur et son rendement.

VMC double flux

Contrairement à la VMC simple flux, celle en double flux collecte l’air extérieur et le filtre avant de l’insuffler dans les différentes pièces du logement. Elle possède en outre un échangeur de chaleur pour récupérer une partie des calories contenues dans l’air extrait et ainsi préchauffer l’air insufflé. Ce système est réputé pour sa performance et son confort acoustique, mais aussi pour être plus économe en matière de consommation énergétique puisqu’il réduit les besoins de chauffage.

Consommation énergétique des VMC simple flux

La consommation d’énergie des VMC simple flux dépend principalement des performances du moteur et de la qualité de ses composants. Les modèles les plus basiques sont équipés de moteurs conventionnels qui consomment entre 40 et 60 watts par heure. En revanche, les systèmes dotés de moteurs électriques à faible inertie ou encore de variateurs de vitesse garantissent une meilleure efficacité énergétique. Le site vmc-vandamme.be vous dira plus sur ces différentes options. En effet, leur consommation se situe généralement entre 15 et 30 watts par heure, ce qui représente une économie substantielle sur les coûts d’électricité.

VMC simple flux hygroréglable

Ces derniers peuvent également être équipées de capteurs d’humidité (hygroréglables). Ces derniers contrôlent le débit d’air extrait en fonction de l’humidité présente dans les pièces humides, permettant ainsi une régulation automatique des débits et une consommation énergétique mieux maîtrisée.

Consommation énergétique des VMC double flux

Consommation énergétique des VMC double flux

Bien que plus coûteuse à l’achat et à la mise en place, la VMC double flux compense cet investissement par sa faible consommation énergétique. En plus de son moteur économe, ce type de système permet de récupérer jusqu’à 90% de la chaleur contenue dans l’air extrait, réduisant ainsi considérablement les besoins de chauffage et la facture énergétique du logement. La consommation d’électricité reste généralement inférieure à celle d’une VMC simple flux, se situant entre 20 et 35 watts par heure selon le modèle choisi.

VMC double flux thermodynamique

Il existe également des systèmes de double flux couplés à une pompe à chaleur (appelées VMC double flux thermodynamique). Ces dispositifs permettent non seulement de récupérer la chaleur présente dans l’air vicié mais aussi de produire de l’énergie pour chauffer de manière active l’air entrant dans le logement ou l’eau chaude sanitaire. Cette solution est très performante d’un point de vue énergétique et participe activement à la diminution des dépenses liées au chauffage.

Faire le bon choix : performance et économie d’énergie

Au moment d’en choisir une, il convient de prendre en compte plusieurs éléments : la qualité de l’air souhaitée, l’adaptabilité avec le logement, le niveau d’isolation et la performance énergétique globale. Certes, les VMC double flux sont plus coûteuses, mais elles ont l’avantage de proposer une plus grande économie sur le long terme en matière de chauffage et de consommation électrique.

Celles simple flux sont quant à elles moins onéreuses et plus faciles à mettre en place. Pour ceux qui disposent d’un budget limité, les VMC simple flux équipées de moteurs électriques performants ou hygroréglables peuvent représenter un bon compromis entre efficacité énergétique et investissement raisonnable.

Dans tous les cas, il est préférable de consulter un professionnel spécialisé dans la ventilation pour déterminer le système le mieux adapté à vos besoins, tout en veillant à minimiser la consommation énergétique et à favoriser le confort au sein du logement.

Articles Similaires